Fil aérien

MAROC trois compagnies aériennes dans l’arène low cost

MAROC trois compagnies aériennes dans l’arène low cost

Une nouvelle compagnie battant pavillon marocain adopte le modèle low cost. Dans le prolongement de l’accord d’Open Sky signé avec l’Union européenne de décembre 2006, le ciel marocain poursuit sa métamorphose progressive.

6 mai 2009. Air Arabia Maroc décolle de Casablanca pour son premier vol commercial, direction Londres-Stansed. Air Arabia Maroc est la benjamine des compagnies marocaines à  bas prix. Elle est née de la fusion d’Air Arabia, Regional Airlines of Morocco et Ithmar Bank of Bahrain. La partie marocaine est constituée de Regional Air Lines, qui détient 40% du capital, et Falah Invest Holding, qui en détient 11%. Quant au capital de Regional Air Lines, il est détenu majoritairement par le groupe Holmarcom à  hauteur de 51,3% et le groupe FinanceCom à  hauteur de 46,13%. Voilà  pour le tour de table.

Pour l’instant, Air Arabia Maroc est dotée de deux appareils de type Airbus A.320 tandis qu’un troisième avion est prévu pour le mois de novembre 2009. L’objectif annoncé du transporteur est d’opérer avec une flotte de 16 appareils à  l’horizon 2014.
Ce transporteur est le troisième de la série des compagnies marocaines ayant opté pour le modèle low cost après Atlas Blue (filiale de la RAM se positionnant sur les routes touristiques) et Jet4you.
Le Maroc peut donc se prévaloir d’être précurseur sur le continent africain en matière de développement aérien. La naissance de ces compagnies découle de l’accord d’open sky signé entre le Royaume et l’UE. En fait, la politique de libéralisation du ciel marocain a été lancée en 2004 et a nécessité six rounds de discussions. Son but est de parvenir à  un triplement de l’offre aérienne sur le Maroc pour réaliser les objectifs du plan touristique « Vision 2010 ».

Quatre ans après la libéralisation, 22 nouvelles compagnies étrangères (dont 19 européennes) ont débarqué et sont venues s’ajouter aux 22 autres compagnies déjà  autorisées. Résultat : une progression significative du nombre des arrivées.
La réussite du « modèle marocain » a sans doute atteint un nouveau palier par la création de Jet4You qui a aujourd’hui grandement évolué sur le marché.

LES AMBITIONS DEBORDANTES DE JET4YOU
Vols au départ du Maroc vers la Belgique, la Suisse, l’Italie, l’Espagne et la France. Trois dessertes régulières par semaine entre Tanger et Barcelone depuis le mois d’avril 2009. Fréquences régulières à  partir de cet été entre Barcelone-Nador et Paris-Oujda. Consolidation des axes Barcelone-Casablanca à  cinq vols hebdomadaires. Projet de desserte Varsovie-Agadir et de nouveaux vols à  partir de l’Italie. Une année après son arrivée sur le marché marocain, Jet4You a déjà  totalisé 11.000 vols et a transporté 1,6 million de passagers (dans les deux sens) au départ de Rabat-Salé et de la province marocaine : Casablanca, Oujda, Fès, Agadir, Marrakech, Nador et Tanger.

A la base, cette compagnie était détenue à  hauteur de 40% par le groupe allemand TUI, à  20%, par la banque Attijariwafa Bank, à  20% par le fonds d’investissement Investima de la Société générale Maroc et à  20% par le groupe de loisirs Holidays Services. Depuis juin 2008, Jet4you est devenue filiale à  100% du géant allemand TUI AG (qui a transporté 23 millions de passagers en 2008 et qui exploite une flotte de 157 appareils).

La compagnie voit encore plus loin et entend bien se développer sur la province marocaine. Le président de son directoire, Karim Baina, ne cache pas sa volonté d’implanter de nouvelles lignes pour couvrir le territoire du Royaume et se greffer aux ambitieux projets touristiques en cours. Les vols Barcelone-Nador et Paris-Oujda par exemple ciblent la clientèle de la station balnéaire de Saïdia, premier complexe balnéaire à  être opérationnel dans le cadre du Plan Azur. Le transporteur voit grand et s’est fixé 3 millions de passagers en 2010, transportés à  terme par une flotte de 10 appareils. Jet4You dispose actuellement de 3 Boeing 737-400 qui seront consolidés par l’introduction de 3 B737-800 et 2 B737-400 en juin 2009 selon les perspectives annoncées.

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.