M. le ministre du Transport, votre ennemi caché, le copinage Reviewed by Momizat on . M. le ministre du Transport, l’ensemble des mesures de sûreté adoptées par votre département dans les aéroports tunisiens au lendemain du crash de l’avion russe M. le ministre du Transport, l’ensemble des mesures de sûreté adoptées par votre département dans les aéroports tunisiens au lendemain du crash de l’avion russe Rating: 0
Accueil » Humeurs » M. le ministre du Transport, votre ennemi caché, le copinage

M. le ministre du Transport, votre ennemi caché, le copinage

M. le ministre du Transport, l’ensemble des mesures de sûreté adoptées par votre département dans les aéroports tunisiens au lendemain du crash de l’avion russe en Egypte puis le soir de l’attentat de l’avenue Med V sont certainement censées. Mais malgré toute votre bonne volonté, malgré la pertinence de vos décisions et votre réactivité, ces mesures ne s’apparentent qu’à un coup d’épée dans l’eau tant que vous n’aurez pas supprimé le fléau qui ronge notamment l’aéroport Tunis-Carthage et qui s’appelle le copinage.

De quel droit en effet, ceux qui travaillent au sein même de l’aéroport, tous corps de métiers confondus, bénéficient-ils de privilèges qu’ils se sont auto-octroyés entre « zoumella » ? Pourquoi ne sont-ils pas soumis aux procédures de contrôles au même titre que les passagers lambda aux portes principales d’accès par exemple ?

Cela va du bagagiste qui va et qui vient avec son chariot, en passant par le PNC pressé et irrité d’être mêlé à la foule, à certaines personnes inconnues et en civil qui ne subissent ni fouille corporelle ni passage dans le scanner de leur paquetage (quand ils en ont).

Votre premier ennemi M. Ben Romdhane, c’est cette mentalité ambiante à Tunis-Carthage qui fait que ceux qui y travaillent se comportent comme s’ils circulaient entre leur cuisine et leur cabinet de toilettes avec tous les privilèges dûs à leur rang d’employé de l’aéroport.

Au vu de tous les événements tragiques que vit la Tunisie, il n’y a plus lieu aujourd’hui ni de se taire ni de laisser faire. Les terroristes ont démontré que le choix de leurs cibles était bien étudié. Je ne vous apprends rien en vous disant que l’aéroport Tunis-Carthage est certainement pour eux « un gros gibier ».

Alors pour couper court à toute velléité, le ménage s’impose M. le ministre, avec vos collègues des autres départements concernés, sans hésiter à faire usage d’un Karcher si besoin est !

Hédi HAMDI

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page