Les guides touristiques de Djerba menacent de faire grève Reviewed by Momizat on . La profession est de toute évidence en crise aigue. Les guides de tourisme de Djerba, constatant l'absence totale d'avancée dans leurs revendications, ont annon La profession est de toute évidence en crise aigue. Les guides de tourisme de Djerba, constatant l'absence totale d'avancée dans leurs revendications, ont annon Rating:
Accueil » Fil info » Les guides touristiques de Djerba menacent de faire grève

Les guides touristiques de Djerba menacent de faire grève

La profession est de toute évidence en crise aigue. Les guides de tourisme de Djerba, constatant l’absence totale d’avancée dans leurs revendications, ont annoncé, par la voix de Jamil Denguir, vice-président de la Fédération tunisienne des guides agréés de tourisme, qu’ils comptaient tout d’abord boycotter une réunion prévue le 3 mai avec le secrétaire d’Etat au Tourisme, Slim Chaker, avant une grève générale dont la date sera annoncée bientôt. Leur principale revendication porte sur l’application de la Loi dans leur secteur d’activité.

« Nous, les guides dans ce secteur du tourisme, avons été les seuls à  ne pas avoir fait grève, à  ne pas avoir demandé d’aide sociale, d’augmentation, d’indemnisation, de report de paiement de facture, de délai de remboursement de crédits, etc. etc. Nous avons été les seuls à  essayer de faire tout notre possible pour faire redémarrer le tourisme. Nous avons mené des campagnes de sensibilisation auprès d’amis étrangers et de leur famille. Nous avons participé au nettoyage des villes de Houmt-Souk et de Midoun pour les rendre de nouveau accueillantes… Au moment de la crise libyenne, nous avons assisté les réfugiés, nettoyé l’aéroport et le camp de Rass Jdir (et maintenant le camp de Dh’hibat à  Tataouine), accompagné les journalistes et les O.N.G à  la frontière, pour donner une image de marque à  Notre Tunisie qui nous est si chère » a déclaré Jamil Denguir.

Le fait est cependant que les intermédiaires illégaux, connus sont le nom de ‘Beznessas’, continuent à  proposer de plus belle leurs services aux touristes sans aucune autorisation. « Des véhicules partent tous les jours ici en excursions – voire même en circuits – sans guide professionnel, mais avec à  leur bord, des étrangers ou des intrus sans carte professionnelle, ou des guides retraités percevant leur rente » rapporte le vice-président de la Fédération.

Constatant qu’aucune décision n’a pu être prise par les autorités, et malgré les réunions tenues le 22 mars et le 5 avril 2011 avec l’administration du Tourisme au cours desquelles les guides avaient reçu l’assurance que l’Etat allait prendre des sanctions à  l’égard des contrevenants, la profession annonce qu’elle « prépare une grève générale et un sitting aux deux points de passage de l’île, à  El Kantara et à  Ajim aux bacs ». Plus encore, les guides menacent de procéder eux-mêmes aux inspections touristiques si nécessaire. « Nous allons nous-mêmes procéder aux inspections touristiques et s’il le faut, nous renverrons les clients qui sont en excursion, certes organisée par une agence de voyages, mais non accompagnés par un guide professionnel, à  leurs hôtels de départ ».

D.T

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page