Fil info

Les gentilles promesses de Hamadi Jebali pour le tourisme

Les gentilles promesses de Hamadi Jebali pour le tourisme

Hamadi Jebali est un optimiste à  toute épreuve. Du moins, il l’affiche haut et fort, quoique la communauté touristique tunisienne ait encore du mal à  s’accommoder de cet état d’esprit. Le chef du gouvernement tunisien en était aujourd’hui à  sa deuxième sortie touristique officielle depuis son intronisation, et ce à  l’occasion de la grande rencontre organisée par l’ONTT avec plusieurs prescripteurs du voyage (lire ci-dessus). Cet optimisme déclaré, Jebali l’a retranscrit dans son discours d’ouverture des travaux du séminaire en brossant un tableau des plus reluisants pour le futur de la Tunisie en général et de son tourisme en particulier : « le gouvernement attend beaucoup du tourisme et nous sommes optimistes pour l’avenir malgré les conditions difficiles » a-t-il déclaré. Bien qu’il s’agisse d’optimisme théorique et surtout très provisoire, il a au moins eu le mérite d’être affiché devant un parterre de prescripteurs du voyage très important venus des 4 coins de l’Europe mais aussi de Turquie, d’Algérie, du Canada, etc. Face à  une salle comble, marquée par la présence d’un grand nombre de  »barons » du tourisme tunisien –dont beaucoup avaient disparu du paysage public ces dernières années- Jebali a annoncé d’emblée que la nouvelle constitution garantira les libertés individuelles et publiques, qu’elle assurera la liberté des idées et des croyances et qu’elle garantira l’indépendance de la justice et la liberté de la presse (sic !). Pour aller plus loin dans sa démarche, le Premier ministre a fait miroiter l’assurance de la liberté du culte et celle de l’investissement dans le pays et, surtout « la sécurité aux Tunisiens et aux étrangers ».Sur le plan touristique, le chef du gouvernement s’est voulu rassurant sur toute la ligne et a annoncé qu’il allait œuvrer à  augmenter le budget promotionnel du tourisme. Pêle-mêle, Hamadi Jebali a également annoncé que la qualité du produit touristique allait bénéficier de l’intérêt requis, que les entreprises d’hébergement et du voyage allaient se voir accorder plus de bienveillance, que la formation allait se diriger dans le sens de la qualité, ou encore que le patrimoine culturel dans les régions allait être enrichi. Autrement dit, presque de quoi redonner du baume au cœur des T.O (qui se doivent pourtant de convaincre leur clientèle que le pays n’a pas basculé dans l’intolérance islamiste), des hôteliers tunisiens (qui ne voient toujours pas venir de réservations suffisantes) et des agents de voyages locaux (qui attendent toujours le retour des touristes). Son discours achevé, le chef du  gouvernement a pris illico le chemin de la sortie. Probablement pour aller transmettre son optimisme à  un autre auditoire.

Destination Tunisie

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.