Les agences de voyages font leur premier brainstorming après Le Bardo Reviewed by Momizat on . L'heure n'était pas aux réjouissances. A Sousse aujourd'hui, les agences de voyages réceptives se sont retrouvées sous l'égide de leur fédération professionnell L'heure n'était pas aux réjouissances. A Sousse aujourd'hui, les agences de voyages réceptives se sont retrouvées sous l'égide de leur fédération professionnell Rating: 0
Accueil » Fil info » Les agences de voyages font leur premier brainstorming après Le Bardo

Les agences de voyages font leur premier brainstorming après Le Bardo

L’heure n’était pas aux réjouissances. A Sousse aujourd’hui, les agences de voyages réceptives se sont retrouvées sous l’égide de leur fédération professionnelle, la FTAV, pour évaluer la situation de la branche et s’enquérir des avis des uns et des autres sur les éventuelles démarches à entreprendre après les événements tragiques du Bardo.

Inutile de dire que le moral était de toute évidence en berne même si la volonté de dépasser le cap actuel était également perceptible. Dans l’ensemble, les agences réceptives ont fait part de quelques annulations mais aussi de leurs inquiétudes face au risque d’un arrêt des réservations pour la saison été.

Ahmed Bettaïeb, propriétaire de l’agence Delta Travel, a proposé de faire une grande opération de communication qui tourne autour de la culture. Sobhi Saïdi, co-dirigeant de l’agence Happy Days, a attiré l’attention sur le risque de ne pas avoir de clientèle polonaise cette année au vu des restrictions de voyages qui viennent d’être décidées par ce pays. Abdelkader Khelil, patron de l’agence Tunisia Direct, a rappelé pour sa part que le Seto français avait demandé des signes positifs pour protéger les touristes à l’instar du plan Vigipirate en France.

Le président de la FTAV, Mohamed Ali Toumi, a indiqué qu’il était peut-être encore un peu trop tôt pour pouvoir mettre en place un plan d’action global tout en insistant sur le fait que les T.O sont en train de scruter les actions qui vont être entreprises en Tunisie pour sécuriser leurs clients.

Tarek Lakhal, directeur commercial de l’agence Voyages 2000, a estimé pour sa part qu’il y avait énormément d’annulations notamment sur les pays de l’Est. Il a posé la question de savoir quelle position l’Etat allait adopter face aux restrictions de voyages vers la Tunisie décidées par la Pologne. Lakhal a également suggéré de penser à subventionner l’aérien au moins en avril et en mai car les T.O pourraient se détourner de la destination dans le cas où les réservations seraient insuffisantes.

Anis Sehili, du groupe El Mouradi/VLT, a rappelé pour sa part que les T.O multi-destinations proposaient déjà d’autres alternatives à leurs clients et les seuls qui maintenaient la Tunisie étaient finalement les spécialistes n’ayant rien d’autre à vendre. Le responsable a confirmé également l’enregistrement d’annulations de groupes, de circuits et de quelques séminaires étrangers.

De son côté, Mongi Barbouchi de l’agence Leader Tour, spécialiste du marché français, n’a pas nié l’existence d’annulations mais a suggéré de ne pas trop les mettre en exergue afin de ne pas créer un mouvement de panique inutile. Il a également reconnu l’arrêt des prises de commande sur la Tunisie depuis l’attaque du musée.

Communiquer sur les mesures mises en place pour sécuriser les lieux touristiques a fait partie des recommandations de la réunion, soulignant que cette approche avait été adoptée par l’Egypte après les attentats qu’elle avait subis à Louxor en 1997.

D.T

 

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page