Les 100 jours de Slim Tlatli Reviewed by Momizat on . Un peu plus de trois mois après sa nomination, le nouveau ministre du Tourisme a, pour la première fois dans ses nouvelles fonctions, tenu une conférence de pre Un peu plus de trois mois après sa nomination, le nouveau ministre du Tourisme a, pour la première fois dans ses nouvelles fonctions, tenu une conférence de pre Rating:
Accueil » Fil info » Les 100 jours de Slim Tlatli

Les 100 jours de Slim Tlatli

Un peu plus de trois mois après sa nomination, le nouveau ministre du Tourisme a, pour la première fois dans ses nouvelles fonctions, tenu une confĂ©rence de presse le 29 avril 2010 afin de dĂ©voiler les grandes orientations du tourisme tunisien pour la pĂ©riode à  venir. rĂ©sumĂ© des principales annonces sous forme d’abĂ©cĂ©daire.

A COMME ANNULATIONS :

40.364 touristes n’ont pu se rendre en Tunisie empĂŞchĂ©s par les consĂ©quences du nuage volcanique. On ne peut pas parler d’annulations dĂ©finitives mais de reports en partie. Dans l’autre sens, ce sont 35.675 touristes Ă©trangers qui sont restĂ©s bloquĂ©s en Tunisie et qui ont du prolonger leur sĂ©jour. Quand on effectue la balance, l’impact du nuage a Ă©tĂ© faible.

B COMME BUDGET DE PROMOTION :
Une commission a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e afin de rĂ©flĂ©chir aux moyens nouveaux de multiplier par deux ou mĂŞme par trois l’actuel budget de promotion du tourisme tunisien. Les idĂ©es sont là , nous n’allons pas rĂ©inventer la roue et les exemples internationaux nombreux. Nous rĂ©flĂ©chissons peut-ĂŞtre à  un droit d’entrĂ©e. Le plus important aussi, c’est d’Ă©largir le cercle des contributeurs à  ce budget au-delà  des hĂ´tels (qui y participent à  hauteur de 0,5% de leur chiffre d’affaires) et des agences de voyages (qui payent une taxe de 1,7 dinar par siège). En tout cas, nous annoncerons la dĂ©cision aussitĂ´t que possible.

C COMME COMPTE SATELLITE DU TOURISME :

Nous sommes en train de valider le modèle dĂ©fini par l’OMT et qui permettra d’identifier avec prĂ©cision l’apport exact du tourisme à  l’Ă©conomie nationale. Actuellement, le secteur participe à  hauteur de 12 à  14% du PIB.

D COMME DECLASSEMENTS D’HOTELS :
Nous avons dĂ©classĂ© certains hĂ´tels mais nous en avons reclassĂ© d’autres qui ont gagnĂ© une Ă©toile.Seuls quelques T.O ont profitĂ© du dĂ©classement pour essayer de nĂ©gocier à  la baisse les contrats. Je peux vous dire que les T.O connaissent très bien chaque produit et savent payer les prix correspondants. Certains ont mĂŞme Ă©tabli des classifications propres à  eux pour les faire correspondre à  leurs normes.

E COMME ETUDE STRATEGIQUE :
L’Ă©tude va aboutir à  un plan d’actions prĂ©cis en matière d’orientations touristiques futures à  tous les niveaux. Nous allons engager des consultations rĂ©gionales puis une large consultation dans le cadre d’assises nationales du tourisme. Les rĂ©sultats seront ensuite soumis au prĂ©sident de la RĂ©publique.

F COMME FERMETURE :
Un hĂ´tel, une agence de voyages et un restaurant touristique ont Ă©tĂ© fermĂ©s au cours des opĂ©rations de contrĂ´le effectuĂ©es par l’ONTT au cours des deux premiers mois de l’annĂ©e 2010.

G COMME GOLF :
Nous enregistrons une moyenne de 250.000 green fees annuellement, ce qui correspond environ à  70.00 joueurs de golf, soit 1,2% des touristes européens en Tunisie.

H COMME HOTELS :
Aujourd’hui, on compte 100.000 lits crĂ©Ă©s avant 1987 et certains ont 30, voire 40 ans d’âge. Leur mise à  niveau doit se faire et notre rĂ´le est d’assurer leur contrĂ´le pĂ©riodique car il s’agit aussi d’ĂŞtre transparents à  l’Ă©gard des clients.

M COMME MOYENNE :

Le tourisme mondial a reculĂ© de 5,5% en 2009 selon l’OMT tandis que la Tunisie a reculĂ© de 2,1%. Ce qui signifie que nous avons Ă©tĂ© moins affectĂ©s par la crise par rapport à  la moyenne mondiale.

N COMME NUITEES DU PREMIER TRIMESTRE DE L’ANNEE 2010 :

Elles ont progressĂ© de 4,6% à  4.463.358. Dans le mĂŞme temps, les arrivĂ©es ont Ă©voluĂ© de 0,6% à  1,098 million de visiteurs non-rĂ©sidents. Ces statistiques ne sont cependant pas significatives puisqu’elles ne reprĂ©sentent que 12% de notre volume global.

O COMME OBJECTIFS :
Nous nous sommes fixĂ©s un objectif de 10 millions de touristes en 2014. En matière de recettes, notre prochain objectif est d’atteindre la barre des 5 milliards de dinars. Concernant le tourisme local, nous ciblons 6 millions de nuitĂ©es (contre 3 actuellement).

P COMME PORTAIL :
Le projet de portail touristique transactionnel prĂ©vu pour ĂŞtre rĂ©alisĂ© par des privĂ©s avec le soutien de l’administration n’a pas abouti. Les promoteurs ont dĂ©cidĂ© de se retirer vu qu’il n’y a pas eu de terrain d’entente avec les professionnels et que le nombre d’adhĂ©sions a Ă©tĂ© insuffisant. Cela ne veut cependant pas dire que l’orientation n’Ă©tait pas bonne.

Q COMME QUALITE :
Nous sommes conscients que dans le tourisme, rien n’est jamais acquis et que la qualitĂ© exige des efforts quotidiens continuels pour l’assurer et l’amĂ©liorer de bout en bout, de l’aĂ©roport d’arrivĂ©e jusqu’à  l’aĂ©roport de dĂ©part.

R COMME RAMADAN :
Cette annĂ©e et durant les 7 prochaines annĂ©es, le Mois Saint va coĂŻncider avec la haute saison touristique. Nous devons rĂ©ussir cette simultanĂ©itĂ©. Nous avons crĂ©Ă© des comitĂ©s rĂ©gionaux et de grands prĂ©paratifs sont en cours notamment en matière d’animation avec le ministère de la Culture. Avec le ministère du Commerce, nous avons pris toutes les dispositions adĂ©quates afin de rĂ©pondre à  la hausse de la demande en particulier pour les produits alimentaires de grande consommation. Les mesures nĂ©cessaires seront Ă©galement prises en collaboration avec le ministère de l’IntĂ©rieur pour que des permanences aux passages des frontières soient assurĂ©es à  l’heure de la rupture du jeĂ»ne car il n’est pas question qu’un touriste mette deux heures pour sortir de l’aĂ©roport. Dans les hĂ´tels, toutes les dispositions doivent ĂŞtre prises pour mettre en place des services en adĂ©quation avec le Ramadan pour la clientèle locale, algĂ©rienne et libyenne.

S COMME SALONS PROFESSIONNELS :
Nous travaillons à  améliorer notre image sur les salons touristiques internationaux à  travers une architecture nouvelle qui corresponde aux exigences de la communication moderne et à  la perception des visiteurs.

T COMME TOURISME LOCAL :
Il faut rĂ©flĂ©chir à  une forme de tourisme populaire accessible à  toutes les catĂ©gories sociales à  l’image du tourisme de plein-air (les campings) en France. Je suis convaincu que le concept du chèque-vacances sera un stimulant pour le tourisme local.

V COMME VILLES :
Nous sommes prĂ©sents sur les villes les plus importantes partout en Europe à  travers une grande campagne d’affichage rĂ©alisĂ©e par vagues successives. C’est une campagne faite par des professionnels de la communication. Les lieux ainsi que la pĂ©riode d’affichage sont rigoureusement Ă©tudiĂ©s.

W COMME WEB :
Le site Web du ministère du Tourisme va dĂ©marrer très bientĂ´t tandis que celui de l’ONTT sera entièrement revu y compris les sites des reprĂ©sentations à  l’Ă©tranger.

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page