L’Italie d’accord pour prêter ses propres touristes à  la Tunisie Reviewed by Momizat on . Le tourisme évolue. Il est donc indispensable de réfléchir à  des circuits communs dans le bassin méditerranéen notamment entre la Tunisie et l'Italie pour conq Le tourisme évolue. Il est donc indispensable de réfléchir à  des circuits communs dans le bassin méditerranéen notamment entre la Tunisie et l'Italie pour conq Rating:
Accueil » Fil info » L’Italie d’accord pour prêter ses propres touristes à  la Tunisie

L’Italie d’accord pour prêter ses propres touristes à  la Tunisie

Le tourisme évolue. Il est donc indispensable de réfléchir à  des circuits communs dans le bassin méditerranéen notamment entre la Tunisie et l’Italie pour conquérir de nouveaux marchés comme la Chine, a expliqué Elyès Fakhfakh, ministre du Tourisme. A une heure de l’Italie, la Tunisie, riche d’une histoire de trois mille ans, pourrait accueillir une bonne partie du flux de touristes venus visiter l’Italie. Rappelons qu’actuellement, l’Italie reçoit près de 900 000 Chinois. « Le tourisme est l’un des piliers de l’économie tunisienne. Mais, au-delà  de sa dimension économique, le tourisme a une dimension humaine, culturelle et sociale que nous allons renforcer avec cette déclaration », a affirmé le ministre du Tourisme tunisien lors d’une cérémonie de signature d’une déclaration conjointe, qui a eu lieu ce matin à  Beit El Hikma à  Carthage. Le ministre italien des Affaires régionales, du Tourisme et des Sports, Pietro Gnudi, a affirmé que le marché chinois a doublé en dix ans et devra encore doubler dans les dix prochaines années pouvant atteindre 100 millions de touristes. De quoi faire rêver la Tunisie qui devrait redoubler d’efforts particulièrement en matière de formation et ce, dans tous les corps de métiers, allant des guides à  la gastronomie en passant par la gestion hôtelière. Les deux ministres ont insisté sur l’importance de réinventer de nouvelles formes de tourisme afin de mieux satisfaire les besoins et les désirs des Chinois, intéressés essentiellement par la culture. Une culture dont une grande partie est partagée avec l’Italie, notamment Carthage qui a fait l’objet d’une visite guidée du ministre italien à  la fin de la rencontre.

N.A

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page