La révolution a-t-elle servi le tourisme français vers la Tunisie ? Reviewed by Momizat on . Connu depuis des années comme étant le premier client européen du tourisme tunisien, le touriste français a fait défection cette année (-30% par rapport à  2010 Connu depuis des années comme étant le premier client européen du tourisme tunisien, le touriste français a fait défection cette année (-30% par rapport à  2010 Rating:
Accueil » Fil info » La révolution a-t-elle servi le tourisme français vers la Tunisie ?

La révolution a-t-elle servi le tourisme français vers la Tunisie ?

Connu depuis des années comme étant le premier client européen du tourisme tunisien, le touriste français a fait défection cette année (-30% par rapport à  2010). Comment peut-on expliquer cette récession du marché alors qu’au même moment, la destination a assisté à  un retour en force des Allemands et des Russes notamment ?
La réponse est complexe car une multiplicité de facteurs d’ordre locaux, internationaux, économiques, politiques… s’entrecroisent et rendent les Français réticents envers la Tunisie.Essayons de restreindre un peu notre champ de recherche en nous focalisant sur un des facteurs primordiaux et qui peut agir sur le choix des Français, à  savoir la perception qu’ils ont de la Tunisie post-révolution. Quel est l’effet de la perception de la révolution colporté par les Français sur leur choix de venir en Tunisie ?

Un sondage récemment réalisé par le groupe tunisien d’études marketing 3 C Etudes sur un échantillon 569 individus, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, apporte des éclaircissements sur le sujet.

Touriste français quel profil ?

La Tunisie est la destination préférée des personnes âgées. Selon ce sondage, plus on est âgé et plus on a de chance de visiter plus souvent le pays du jasmin. Ainsi, la fréquence de visite varie de 1.7 chez les femmes de 15 à  24 ans à  7 fois chez les hommes de plus de 65 ans.
Au niveau régional, les habitants de la région parisienne sont les plus grands « fans » de la Tunisie : 41% d’entre eux l’ont déjà  visitée, suivis par ceux du sud-est à  hauteur de 37%, du nord-ouest 36%, du sud-ouest 35% et enfin du nord-est 27%.
Si l’on veut classifier les visiteurs français par catégorie socioprofessionnelle, nous trouverons que la Tunisie attire les retraités, les ouvriers, les employés et les professions intermédiaires plutôt que les cadres ou les professions intellectuelles supérieures.

Effet de la perception des Français sur le tourisme

Les 2/3 des Français sont bien informés sur la situation en Tunisie, 48% d’entre-eux la juge positive alors que 40% la trouve négative. Il va de soi que ce qui intéresse les touristes dans le choix de leurs destinations, c’est souvent et essentiellement la situation sécuritaire. Ainsi, l’actualité politique, sociale, économique… passe au second plan et c’est pourquoi ces indices sont toujours en dent de scie ; ils peuvent, du jour au lendemain, changer de but en blanc à  cause d’un reportage télé sur la violence en Tunisie. L’on n’exagèrera pas ainsi si l’on dit que le traitement médiatique des chaînes françaises de l’actualité politique dans notre pays est le vrai baromètre qui détermine le choix du Français d’y venir ou pas.

Reste la perception générale du Français de la révolution tunisienne. Une majorité absolue de Français estime que la révolution tunisienne a été un fait positif. C’est en revanche loin d’être le cas concernant la réussite de la transition démocratique pour laquelle seuls 44% estiment qu’elle est réussie. Quant à  la politique engagée par la Tunisie après la révolution, 52% des hommes de 50 à  64 ans et 43% des femmes de 18 à  24 ans sont optimistes.

À la lumière de cette perception et de ce que se passe en général en Tunisie, la révolution tunisienne a eu un impact positif sur les cadres intellectuels supérieurs qui sont les plus propices à  venir avec 52%, ce qui est d’ailleurs nouveau. Malgré la perception positive des Français de la révolution, 40% seulement d’entre-eux sont encouragés à  venir tandis que le même taux, presque 33%, ne le sont pas et 20% ne le sont pas de tout et ce, surtout chez les femmes.

Si la révolution tunisienne a été bien perçue par les Français, cette bonne image n’a pas, malheureusement, engendré d’effets palpables. Ce paradoxe corrobore l’idée que le phénomène reste complexe et qu’une lecture de l’effet révolution sur les intentions de potentiels touristes reste toujours insuffisant.

 Nidhal Adhadhi

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page