Jalel Henchiri milite en faveur d’un tourisme local amélioré Reviewed by Momizat on . Jalel Henchiri, président de la Fédération régionale de l’hôtellerie du sud-est (Djerba-Zarzis), considère que le marché touristique local a besoin aujourd’hui Jalel Henchiri, président de la Fédération régionale de l’hôtellerie du sud-est (Djerba-Zarzis), considère que le marché touristique local a besoin aujourd’hui Rating: 0
Accueil » Portraits » Jalel Henchiri milite en faveur d’un tourisme local amélioré

Jalel Henchiri milite en faveur d’un tourisme local amélioré

Jalel Henchiri, président de la Fédération régionale de l’hôtellerie du sud-est (Djerba-Zarzis), considère que le marché touristique local a besoin aujourd’hui d’être mieux organisé et structuré, en concevant une stratégie nationale impliquant tous les professionnels.

D’après lui, cette stratégie doit toucher tous les créneaux du marché touristique local, allant de la commercialisation jusqu’aux services après-vente, en passant par la réservation et le planning des vacances. « Ce besoin  grandissant en faveur d’une nouvelle stratégie n’est plus lié à la crise par laquelle traverse le secteur, mais plutôt au niveau de vie du Tunisien qui s’est amélioré considérablement ces dernières années », a expliqué Jalel Henchiri à Destination Tunisie. Celui-ci a ajouté que le Tunisien n’est pas habitué à programmer d’avance ses vacances. « Il s’agit de toute une culture à développer à travers, justement, une stratégie nationale qui implique tous les professionnels », a-t-il avancé.

Selon lui, la tâche des différents intervenants consiste à orienter les vacanciers tunisiens, leur montrer comment planifier et préparer leurs séjours touristiques. Il a, par ailleurs, jeté la lumière sur les rencontres B2B organisée lors du dernier M.I.T (Marché international du tourisme) avec les responsables des Conseils de l’Ordre des professions libérales ainsi que les Amicales des grandes entreprises, expliquant que cette action s’inscrivait dans cette logique et parce que ces amicales constituaient une composante importante de la chaîne touristique locale.

C’est de bonne guerre…

« Le but est de leur dire comment choisir les endroits pour passer leurs vacances, ainsi que les orienter vers les meilleures offres et les meilleures périodes pour réserver leurs séjours », a-t-il indiqué.

Pour Jalel Henchiri, il s’agit également d’instaurer une nouvelle culture chez eux stipulant que les vacances ne signifient pas uniquement la réservation de chambres, mais aussi la programmation du transport et des activités. « Tout cela est une filière qui n’est pas encore développée », a-t-il constaté. La FTAV est appelée à mieux s’organiser comme tous les autres opérateurs en ce qui concerne le marché local. « Quand les agences de voyage traînent des positions dans les hôtels, cela ne dérange personne. Autrement dit, quand elles réservent dès le début leur part de chambres, cela leur permet plusieurs avantages, car nous sommes, nous les hôteliers, tenus de vendre aux clients suivants avec des prix plus chers, puisqu’il y aura un manque de disponibilité de chambres », a-t-il argumenté.

Et d’enchaîner : « la question qui se pose aujourd’hui, c’est : qui fait quoi ? Je pense que c’est de bonne guerre entre nous et la FTAV, car les hôteliers travaillent aussi avec les clients sans l’intermédiaire des agences de voyages. En tout cas, nous devons nous mettre autour de la même table pour en discuter et trouver un arrangement qui plaise à tout le monde », a-t-il renchéri.

K.C.

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page