Ces intox qui font mal au tourisme Reviewed by Momizat on . Le tourisme tunisien vient d'être victime au moins à trois reprises de ses propres médias locaux ces dernières semaines. Tout d'abord avec l'affaire du touriste Le tourisme tunisien vient d'être victime au moins à trois reprises de ses propres médias locaux ces dernières semaines. Tout d'abord avec l'affaire du touriste Rating: 0
Accueil » Rumeurs » Ces intox qui font mal au tourisme

Ces intox qui font mal au tourisme

Le tourisme tunisien vient d’ĂŞtre victime au moins Ă  trois reprises de ses propres mĂ©dias locaux ces dernières semaines.

Tout d’abord avec l’affaire du touriste russe supposĂ© avoir Ă©tĂ© assassinĂ© Ă  Yasmine Hammamet. Le correspondant d’une radio privĂ©e ne s’est pas gĂŞné pour annoncer en direct cette mort, entraĂ®nant dans la foulĂ©e un sentiment d’inquiĂ©tudes dans la station touristique.

Il s’est finalement avĂ©rĂ© que la personne Ă©tait dĂ©cĂ©dĂ©e suite Ă  une complication mĂ©dicale Ă  sa sortie de clinique. Elle y avait Ă©tĂ© admise après une mauvaise chute au sein mĂŞme de l’hĂ´tel oĂą elle rĂ©sidait alors qu’elle Ă©tait en Ă©tat d’Ă©briĂ©tĂ©. Un fait divers comme il en arrive malheureusement partout.

Seconde intox et de taille qui a semĂ© la zizanie, celle lancĂ©e par un journal en ligne annonçant l’annulation de 50.000 rĂ©servations de Russes supposĂ©s venir en Tunisie. LĂ  encore, il a fallu un dĂ©menti cinglant du ministère du Tourisme et un recadrage du prĂ©sident de la FTH pour calmer les esprits et expliquer le pourquoi du comment.

Troisième affaire, celle des pneus enflammĂ©s Ă  Tozeur devant le restaurant touristique Le Palais barrant soi-disant la route et empĂŞchant le premier bus touristique de la rĂ©gion de passer. LĂ  encore, l’article sur Internet a fait le buzz. En rĂ©alitĂ©, ce n’Ă©tait qu’un pauvre illuminĂ©, voisin du restaurant, qui dĂ©cida d’allumer un pneu en plein milieu de la chaussĂ©e, accusant les clients du Palais d’ĂŞtre Ă  l’origine de la dĂ©gradation de sa voiture garĂ©e Ă  proximitĂ© et exigeant, sous couvert de Ramadan, de procĂ©der Ă  la fermeture de l’Ă©tablissement. Mais Ă  aucun moment la route n’a Ă©tĂ© barrĂ©e ni un bus empĂŞchĂ© de passer.

Dommage qu’une certaine presse ne mesure pas la gravitĂ© de ce qu’elle commet au nom de la libertĂ© d’expression Ă  l’Ă©gard de la Tunisie et de son tourisme.

D.T

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page