IFTM Paris : le tourisme tunisien rattrapé par l’actualité internationale Reviewed by Momizat on . Les salons touristiques professionnels à Paris se suivent et se ressemblent… ou presque. Du moins l’IFTM Top Resa qui se déroule chaque année fin septembre dans Les salons touristiques professionnels à Paris se suivent et se ressemblent… ou presque. Du moins l’IFTM Top Resa qui se déroule chaque année fin septembre dans Rating: 0
Accueil » Fil info » IFTM Paris : le tourisme tunisien rattrapé par l’actualité internationale

IFTM Paris : le tourisme tunisien rattrapé par l’actualité internationale

Les salons touristiques professionnels à Paris se suivent et se ressemblent… ou presque. Du moins l’IFTM Top Resa qui se déroule chaque année fin septembre dans la capitale française. Il y a deux ans, l’ambiance sur le salon avait été marquée par les conséquences de l’attaque de l’ambassade américaine de Tunis par des salafistes. En 2014, une autre actualité, dont le tourisme tunisien aurait bien pu se passer, est venue jeter un froid sur l’ambiance du stand Tunisie : le kidnapping puis l’assassinat d’un ressortissant français en Algérie. Wahida Jaïet, directrice générale de l’ONTT, reçoit les journalistes français à la chaîne et les questions sécuritaires prévalant en Tunisie reviennent comme un leitmotiv. C’est que l’opinion publique française est de toute évidence très marquée par ce fait divers dramatique et c’est tout le Maghreb qui se retrouve pointé du doigt.

Mais l’actualité n’a pas découragé pour autant les professionnels tunisiens à faire le déplacement à l’IFTM. Ni même les très mauvais chiffres du tourisme français sur la Tunisie. En l’absence de recensement fiable des participants, on peut estimer le nombre de professionnels présents entre 120 et 150. Ce qui a fait que le stand Tunisie n’a pas désempli. Car à l’IFTM Top Resa, c’est toujours l’occasion des retrouvailles après la saison. Même si les tour-opérateurs tunisiens sont de moins en moins présents sur le marché après plusieurs faillites ou mises en veilleuse de leurs activités. Face aux mastodontes du voyage, le marché français est de plus en plus soumis à la concentration des grands T.O. « Il fut un temps où quand je venais au salon Top Résa, il me fallait 2 à 3 jours pour rencontrer la trentaine de voyagistes qui programmaient la Tunisie, déplore Mohamed Ellouze, directeur commercial des hôtels Vincci en Tunisie. Aujourd’hui, une demi-journée me suffit puisque tout est détenu entre les mains de deux ou trois grands acteurs du secteur ».

Malgré les aléas conjoncturels, malgré la situation interne au pays, la filière touristique ne baisse pas les bras pour autant. Des événements comme « Djerbahood », « Pop in Djerba », « Les Dunes Electroniques 2 en février 2015 » ou encore l’événement « Tunisia Awards » apportent du baume au cœur d’une destination qui n’espère qu’une chose : « que tout redevienne comme avant sur le marché français » et que l’on renoue avec le million de touristes hexagonaux. En attendant, il faudra en garantir au moins la moitié d’ici la fin de l’année. Et pour l’instant, rien n’est encore acquis.

H.H

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page