Histoire de trottoirs (acte 2) Reviewed by Momizat on . Il s'appelle Abdelhamid Jelassi. Coordinateur du parti Ennahdha (encore lui), il a déclaré que « les touristes devaient respecter les coutumes des Tunisiens pen Il s'appelle Abdelhamid Jelassi. Coordinateur du parti Ennahdha (encore lui), il a déclaré que « les touristes devaient respecter les coutumes des Tunisiens pen Rating:
Accueil » Humeurs » Histoire de trottoirs (acte 2)

Histoire de trottoirs (acte 2)

Il s’appelle Abdelhamid Jelassi. Coordinateur du parti Ennahdha (encore lui), il a dĂ©clarĂ© que « les touristes devaient respecter les coutumes des Tunisiens pendant Ramadan ».
Comprendre que les visiteurs Ă©trangers doivent s’abstenir de fumer par exemple dans la rue devant les Ăąmes sensibles qui jeĂ»nent.

Ce protagoniste dans cette nouvelle affaire semble pourtant oublier que pratiquer le jeĂ»ne stipule aussi ĂȘtre capable de contrĂŽler ses pulsions et ses envies. C’est l’essence mĂȘme du Mois Saint. Mais sous l’angle de Jelassi, voir un touriste siroter son coca dans la rue, c’est tout simplement insupportable pour l’estomac du piĂštre jeĂ»neur qu’il est.

Imaginons un instant que par dĂ©cision de rĂ©ciprocitĂ©, les EuropĂ©ens demandent à  tous les musulmans vivant sur leur sol de respecter les coutumes locales. Que deviendraient alors tous ces barbus et ces niqabĂ©es que l’on voit frĂ©quemment hanter les trottoirs de Londres ou d’Amsterdam ?

HĂ©di HAMDI

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page