Heykel Megannem, handballeur Reviewed by Momizat on . Quadruple champion d’Afrique de handball, il a participé à 8 reprises à une Coupe du monde et 2 fois aux Jeux olympiques. Heykel Megannem est une grosse pointur Quadruple champion d’Afrique de handball, il a participé à 8 reprises à une Coupe du monde et 2 fois aux Jeux olympiques. Heykel Megannem est une grosse pointur Rating: 0
Accueil » Stars en vacances » Heykel Megannem, handballeur

Heykel Megannem, handballeur

Quadruple champion d’Afrique de handball, il a participé à 8 reprises à une Coupe du monde et 2 fois aux Jeux olympiques. Heykel Megannem est une grosse pointure du handball tunisien et international. Ses distinctions personnelles sont innonbrables : meilleur joueur du Championnat de France 2005-2006, meilleur demi-centre du Championnat de France 2004-2005 et 2005-2006 ou encore meilleur demi-centre du Championnat d’Afrique 2012. Ses ambitions aujourd’hui consistent à transmettre son expérience et sa passion du handball aux nouvelles générations à travers un projet qui lui tient à cœur, à savoir la création d’une académie ou d’un centre de formation. Heykel Megannem ne chôme pas, cherchant ainsi sa reconversion en lançant sa propre société spécialisée dans la promotion du sport. Il continue actuellement à voyager entre la Tunisie et le Qatar, en attendant son retour définitif. Cet ancien joueur de l’équipe nationale de handball aime le voyage et la découverte. Pour lui, voyager est l’équivalent d’une nouvelle expérience et d’un nouvel horizon permettant de forger sa personnalité et qui l’aspire à agir autrement.

Êtes-vous un voyageur passionné ?

Passionné ? (Petit moment de silence)… Oui sûrement, car le voyage est une occasion pour voir les gens, découvrir d’autres pays et d’autres mondes. Je suis toujours excité à l’idée d’aller découvrir de nouvelles destinations. Seulement,  je suis, aujourd’hui, un peu fatigué après toutes ces années de voyage et à cause de ce rythme accéléré de déplacements. A un moment donné, nous avons besoin de nous reposer un peu pour reprendre nos activités et pour que le voyage ne soit pas vidé de son sens, en faisant trop de déplacements entre les pays sans pouvoir réellement découvrir leurs cultures et leurs expériences.

Vous rappelez-vous de votre premier voyage?

Mon premier voyage était avec l’équipe nationale minime en Italie. C’était la première fois que l’équipe nationale me convoquait pour participer à un tournoi des jeunes à Teramo, parmi les meilleurs tournois de handball au monde. Franchement, je me souviens plus du côté sportif, compétitions et festivités que du volet voyage et ville.

Quel est votre meilleur souvenir  de voyage ?

La participation aux Jeux olympiques Sydney 2000 était un voyage inoubliable, plein d’émotions, de découvertes et d’aventures. Le fait de jouer face à des joueurs de très haut niveau m’a donné beaucoup d’ambitions. Cela a constitué une étape charnière dans ma carrière et m’a poussé à travailler davantage et à améliorer mon niveau. Sans oublier, par ailleurs, que l’Australie est un pays magnifique, paradisiaque. Malgré la contrainte de temps, j’avais essayé à l’époque de découvrir la ville, la culture locale et même leur cuisine. J’ai découvert, ainsi, le magnifique Aquarium de Sydney et le fabuleux zoo de la ville. En voyageant pour participer aux tournois, je faisais toujours face à un obstacle majeur face à la découverte : il s’agit du temps qui presse et le fait d’être préoccupé par la préparation des matches.

Quelle anecdote reste-t-elle dans votre mémoire ?

(Rires)… Mes voyages sont riches d’aventures. Je vais vous parler de mon premier voyage à Teramo. Nous sommes en train de jouer en plein air. Puis, nous avons perdu le ballon qui est entré dans un parking au sous-sol. Notre gardien est parti pour le ramener. Du coup, il a vu un chien venant vers lui. Il a pris la fuite. Heureusement, nous avons pu sauver le gardien. C’étaient des moments de frayeur, mais c’était aussi agréable. Je n’oublierai jamais cette histoire qui a marqué considérablement mon enfance.

 

Lorsque vous êtes dans l’avion, êtes-vous impatient d’arriver à votre destination, anxieux ou plutôt relaxé ?

Souvent, je m’endors pendant les premiers moments du voyage au décollage. Après un quart d’heure, je me réveille. En tout cas, je suis généralement à l’aise durant les voyages. Mais cela n’empêche que je suis impatient d’arriver vite à destination, surtout quand il s’agit de retourner en Tunisie. Bien que j’aie visité la plupart des pays du monde, j’ai gardé toujours un grand attachement à ma patrie.

Qu’est-ce que vous n’oubliez jamais de prendre avec vous en voyage ?

Je n’oublie jamais ma valise achetée lors du premier stage avec l’équipe nationale. Il y a aussi l’iPad dont j’ai besoin pour télécharger des documents et des magazines de sport et d’économie pour les lire pendant les voyages.

Quelle est votre destination rêvée ?

Actuellement, je suis passionné par l’Asie.  Je rêve de visiter, par exemple, Shanghai et Hongkong. Par ailleurs, j’aimerais bien passer mes vacances à New-York. Mais, si je devais choisir, j’opterai pour New-York sûrement.

Et en Tunisie, ce serait plutôt quelle destination ?

Je n’ai pas encore visité plusieurs régions en Tunisie. À titre d’exemple, je n’ai pas découvert tout le Sud du pays. Notre pays est magnifique. Il regorge d’extraordinaires régions et sites historiques qui méritent d’être visités, au moins, une fois dans la vie.

Que représente le voyage pour vous ?

Je dois préciser, d’abord, qu’il y a deux sortes de voyage pour moi. D’une part, il s’agit des voyages d’affaires qui s’inscrivent dans le cadre de mon travail, en tant que joueur ou conseiller sportif. D’autre part, il y a les autres types de voyages, comme le shopping, l’aventure et la découverte. Avant, tous mes voyages étaient des voyages d’affaires. Mais depuis que j’ai commencé à jouer au Qatar il y a trois ans, j’ai décidé d’en profiter pour découvrir les pays asiatiques comme la Thaïlande, Dubaï, les Maldives, etc. En famille, mes voyages sont orientés plutôt vers le shopping.

Quel genre de voyage préférez-vous ? Shopping ? Aventure ? Découverte ?

Je préfère les voyages pour découvrir d’autres mondes, mais aussi pour me détendre et changer d’horizon. J’ai eu la chance de voyager beaucoup, car cela m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses, m’a donné de l’ambition, m’a poussé à franchir le pas et faire des projets, en me donnant de nouvelles idées. Je vous donne un exemple : l’idée de ma première société, spécialisée en publicité, était inspirée de ce qui était développé à l’étranger en la matière. Et tout ce que je fais aujourd’hui est inspiré, quelque part, du voyage. J’étais dernièrement à Dubaï où j’ai visité quelques académies sportives et j’ai vu comment ils organisent les choses. En effet, je pense sérieusement à développer ma propre académie en Tunisie. Bref, le voyage te forge une personnalité et te pousse à agir autrement.

Combien de pays avez-vous visités jusqu’à maintenant ?

Tellement de pays visités qu’il serait, peut-être, plus facile de compter ceux que je ne connais pas encore. J’ai visité tous les pays d’Europe ainsi qu’un bon nombre de pays en Afrique et en Asie. Cela se justifie, bien évidemment, par le nombre important de compétitions auxquelles j’ai participé, avec 8 Coupes du monde organisées dans des pays différents, 2 Jeux olympiques, 7 ou 8 Coupes d’Afrique. Avec mon équipe de Montpellier, j’effectuais plusieurs déplacements lors des compétitions de Coupe d’Europe. Idem pour l’équipe qatarie qui m’a permis de visiter plusieurs pays asiatiques.

A part le handball, quelle est votre autre passion ?

Je suis passionné de sport en général. Donc, j’aime beaucoup pratiquer le football et le tennis. C’est vrai que je vais au théâtre et au cinéma pour voir les nouveaux films et les nouvelles pièces théâtrales, mais le sport reste ma première passion.

Projet ou rêve qui vous tient à cœur ?

Je rêve de mettre en place un centre de formation pour transmettre aux jeunes tout ce que j’ai appris dans le handball pendant toute ma carrière. Après 15 ans d’expériences, de voyages, d’idées inspirées par d’autres écoles, monter un centre de formation avec mes idées, selon ma propre conception, est un projet qui me tient beaucoup à cœur.

Où en êtes-vous dans l’avancement de ce projet ?

Presque en phase finale. Cela fait 3 ou 4 ans que j’ai commencé à préparer ce projet. Il sera dédié aux jeunes âgés de 5 à 12 ans. L’objectif est, d’abord, de former et préparer une future élite capable d’honorer la Tunisie lors des compétitions internationales. Mais cela n’est pas tout car je voudrais aussi transmettre aux jeunes la passion du handball et la pratique du jeu.

Vos projets actuels ?

Depuis 6 mois, j’ai décidé d’arrêter ma carrière en tant que joueur professionnel de handball. En effet, je me suis concentré sur ma reconversion vers les affaires puisque je suis en train de développer ma société qui est spécialisée dans la promotion du sport. En tout cas, je suis actuellement conseiller du club Al Jaysh Al Qatari et je travaille, en parallèle, avec d’autres clubs en Europe, en attendant que je m’installe définitivement en Tunisie. Mon retour définitif devrait se faire au début de la saison prochaine, sinon celle d’après.

Propos recueillis par Esser

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page