Gens qui rient, gens qui pleurent Reviewed by Momizat on . Mardi 8 mai, aéroport d'Enfidha, acte 1 : Alors qu'un éductour comprenant 50 tour-opérateurs ukrainiens invités par l'ONTT pour s'enquérir de la situation touri Mardi 8 mai, aéroport d'Enfidha, acte 1 : Alors qu'un éductour comprenant 50 tour-opérateurs ukrainiens invités par l'ONTT pour s'enquérir de la situation touri Rating:
Accueil » Humeurs » Gens qui rient, gens qui pleurent

Gens qui rient, gens qui pleurent

Mardi 8 mai, aéroport d’Enfidha, acte 1 : Alors qu’un éductour comprenant 50 tour-opérateurs ukrainiens invités par l’ONTT pour s’enquérir de la situation touristique en Tunisie arrive, des employés relevant d’une société sous-traitante de nettoyage en grève exigent d’être intégrés au sein de l’aéroport (géré par l’opérateur turc TAV). Une altercation éclate alors entre ces grévistes et des représentants de l’aéroport ce qui aboutit à  des actes de saccages et de violence au moment même où des passagers débarquent pour passer leurs vacances en Tunisie.

Mardi 8 mai, Le Kef, acte 2 : Devant la mosquée Sidi Ali Ben Salah, un guide touristique se fait molester avec ses deux clients par des personnes décrites comme étant des salafistes. Le trio porte plainte à  défaut d’autre chose. (Mise à  jour: le ministère de l’Intérieur a réfuté la thèse indiquant que le guide n’était pas un guide et que les touristes n’ont pas été touchés)

« Je pleure toutes les larmes de mon corps pour ma Tunisie » a écrit un facebooker commentant ces événements. Pendant ce temps, le leader du parti islamiste Ennahdha au pouvoir exhibe fièrement la nouvelle dentition qu’il vient de s’offrir, affichant un nouveau sourire encore plus narcissique.

Autant nous n’aurions pas souhaité aborder sur notre site les questions de violence qui secouent de temps à  autre la Tunisie post-révolutionnaire, autant nous ne pouvons plus aujourd’hui occulter ce qui se passe sous nos cieux et qui constitue pour nous une menace directe sur l’activité touristique de la Tunisie.

Sans grandes illusions sur la capacité du gouvernement à  enrailler cette machine qui risque de devenir infernale, il y a nécessité pour les opérateurs du tourisme de se rapprocher au plus près de la société civile afin de trouver des solutions pour contrer un tant soi peu ce phénomène des anarchistes de tous bords qui gangrènent le pays et son tourisme.

D.T

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page