La FTAV sort l’artillerie lourde contre le ministère du Tourisme Reviewed by Momizat on . Le divorce entre la Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV) et le ministère du Tourisme semble inéluctable. Dans un communiqué au vitriol publié auj Le divorce entre la Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV) et le ministère du Tourisme semble inéluctable. Dans un communiqué au vitriol publié auj Rating: 0
Accueil » Flash info » La FTAV sort l’artillerie lourde contre le ministère du Tourisme

La FTAV sort l’artillerie lourde contre le ministère du Tourisme

Le divorce entre la Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV) et le ministère du Tourisme semble inéluctable. Dans un communiqué au vitriol publié aujourd’hui, la FTAV paraît très remontée contre la ministre du Tourisme. Sans la nommer explicitement, le communiqué cible de toute évidence Amel Karboul en usant de termes rarement vus dans les échanges entre la profession et l’administration du Tourisme.

Le communiqué de la FTAV intervient en réponse à un autre communiqué posté sur la page Facebook du ministère du Tourisme hier (lire) et dont le contenu a provoqué l’ire des agences de voyages. Pour mesurer le poids des mots, voici le communiqué dans son intégralité :

« La Fédération Tunisienne des Agences de Voyages et de Tourisme (FTAV) a pris connaissance avec stupéfaction du contenu du communiqué de presse du ministère du Tourisme publié sur sa page officielle Facebook le 23 octobre 2014 relatif au dossier de l’outgoing et consécutif à la manifestation pacifique de protestation organisée le 21 octobre devant le siège du ministère du Tourisme par les agences de voyages pratiquant cette activité.

La FTAV se dit indignée par la nature des propos contenus dans le dit communiqué qui sont totalement erronés et destinés à induire en erreur l’opinion publique et les professionnels.

La FTAV confirme que suite à sa propre demande, il y a bien eu une réunion au ministère du Tourisme le 18 juillet 2014 mais que l’ordre du jour portait sur la présentation des membres élus au sein du nouveau bureau et à la discussion de problèmes touristiques des régions de l’intérieur en présence des présidents des fédérations régionales. Il se trouve que lors de cette réunion, le ministère du Tourisme avait bel et bien invité un représentant de la Banque centrale de Tunisie (BCT) mais que la question de l’outgoing a à peine été effleurée. A aucun moment, il n’y a eu concertation concernant l’enveloppe outgoing, à aucun moment, la décision du Conseil interministériel de plafonner cette enveloppe n’a été communiquée officiellement et aucune réunion de concertation n’a eu lieu avant le 16 septembre, date de l’annonce officielle de la décision via la BCT.

La FTAV se dit donc interloquée que l’administration du Tourisme, supposée être un modèle de droiture et de crédibilité, en arrive à tenter de déformer la réalité, oubliant au passage que les intérêts du tourisme tunisien sont communs à tous, administration et profession.

La consternation de la FTAV est d’autant plus grande que la réaction du ministère du Tourisme intervient suite à la manifestation pacifique et structurée organisée par les agences de voyages touchées et qui n’était que l’expression démocratique d’une inquiétude d’un secteur en détresse. De toute évidence, le ministère du Tourisme n’a pas mesuré cette expression démocratique à sa juste valeur et a préféré rejeter la responsabilité sur autrui  au lieu de tendre la main et d’écouter les doléances exprimées par ces professionnels dont le gagne-pain est actuellement menacé.

La FTAV souligne qu’elle a transmis 4 courriers (les décharges du bureau d’ordre central en témoignent)  adressés à la ministre du Tourisme dès lors qu’elle a été informée de la décision de la BCT.

Cette pseudo-amnésie qui semble toucher de plus en plus le ministère du Tourisme est aujourd’hui interprétée par les adhérents de la FTAV comme un refus de l’administration d’assumer les responsabilités qui lui incombent et d’un double-langage extrêmement déplacé dans une relation où le dialogue de haut niveau est supposé être de mise.

En désespoir de cause et face à l’accumulation des aberrations constatées ces derniers temps dans plusieurs affaires et dont le dossier de l’outgoing ne constitue qu’une goutte dans l’océan du tourisme tunisien, la FTAV regrette de devoir répondre au communiqué du ministère du Tourisme au lieu de consacrer son énergie à des problèmes plus stratégiques dans le contexte actuel de la Tunisie ».

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page