Face à Airbnb, les hôteliers américains font volte-face Reviewed by Momizat on . The American Hotel and Lodging Association (AHLA) se mobilise aux Etats-Unis à l'encontre d'Airbnb afin de démontrer que la plateforme bénéficie d'avantages not The American Hotel and Lodging Association (AHLA) se mobilise aux Etats-Unis à l'encontre d'Airbnb afin de démontrer que la plateforme bénéficie d'avantages not Rating: 0
Accueil » Actu d'ailleurs » Face à Airbnb, les hôteliers américains font volte-face

Face à Airbnb, les hôteliers américains font volte-face

The American Hotel and Lodging Association (AHLA) se mobilise aux Etats-Unis à l’encontre d’Airbnb afin de démontrer que la plateforme bénéficie d’avantages notamment en termes de taxation et de normes de sécurité. Dans cette optique, le réseau a mené des recherches et a récemment publié un rapport dévoilant l’ampleur de la montée en puissance des acteurs professionnels parmi les loueurs américains de la plate-forme. 

Airbnb, la plateforme de réservation d’hébergements créée en 2008 à San Francisco fait toujours l’objet de nombreuses controverses relatives à la réglementation marché et à son impact sur l’hôtellerie. L’an dernier, comme le rappelle le New York Times, la société a fait l’objet d’une étude aux Etats-Unis afin de comprendre la corrélation qui existerait entre cette nouvelle offre et la hausse du coût de l’hébergement. Cette initiative a été portée par l’American Hotel and Lodging Association (AHLA), un réseau comptant parmi ses membres les groupes Hilton Worldwide, Marriott Hotels International ou encore Hyatt Hotels Corporation, qui se mobilise dans une volonté d’harmonisation du marché et de création de règles plus équitables.

Ainsi, plusieurs sénateurs, en collaboration avec l’association hôtelière, ont rédigé une lettre à l’intention de la Commission Fédérale du Commerce afin de mener une enquête sur l’impact des nouvelles plateformes de l’économie dite « collaborative ». En début d’année 2016, l’association avait établi un plan reprenant les mesures qui avaient permis d’ « avancer » contre Airbnb et définissant les initiatives à venir. Ce document reflète l’appréhension des hôteliers américains vis-à-vis de la plateforme et les moyens qu’ils sont prêt à mettre en oeuvre pour pallier à cette menace.

Airbnb valorisé plus qu’Hilton International

Pour rappel, Airbnb, dont l’introduction en Bourse fait l’objet de rumeurs régulières, serait valorisé à $31 milliards plus qu’Hilton International et non loin du 1er groupe hôtelier mondial, Marriott International. Le site propose un large panel d’hébergements dans 34 000 villes au travers de 191 pays, et la France est le second marché de la plateforme après l’Amérique du Nord.

Aux Etats-Unis, les professionnels de l’industrie hôtelière et membres de l’association, se mobilisent de nouveau et souhaitent convaincre les politiciens et procureurs d’Etat de la nécessité de limiter le nombre d’hôtes Airbnb et de montrer que ces derniers bénéficient d’une plus grande souplesse en terme de taxation, de normes ou encore de sécurité que les hôteliers. Les marchés concernés sont Los Angeles, San Francisco, Boston, Washington et Miami. Pour faire valoir leurs droits, les hôteliers ont formé des alliances stratégiques avec des politiciens, des associations de quartiers, et des syndicats hôteliers.

L’association AHLA s’est déjà satisfaite des nouvelles réglementations qui se sont établies dans certains Etats américains (tels que le Tennessee, l’Utah et la Virginie) et dans des villes comme Los Angeles, Chicago et San Francisco. Son objectif est à présent de mettre en place une campagne de communication afin de mettre en lumière d’autres effets néfastes de la plateforme, via de nouvelles recherches approfondies et de présenter les témoignages de personnes ayant une image différente de cette nouvelle économie. La stratégie étant de montrer une autre face d’Airbnb, plus diversifiée.

$2 milliards de recettes en 2016

Le mois dernier, l’association a ainsi publié un rapport baptisé « Hosts with Multiple Units – A Key Driver of Airbnb Growth » qui révèle que des opérateurs commerciaux généreraient près de $2 milliards de recettes en 2016 via la plateforme dans 13 marchés étudiés. Ce rapport souligne le fait qu’Airbnb s’appuierait sur une forme de location hôtelière où les propriétaires louent leur bien sans être présents dans leur hébergement au moment de la location, ce qui dans certains marchés peut aussi être illégal. Par ailleurs, l’étude montre que les propriétaires louant deux ou plus d’hébergements entiers forment la tranche connaissant la plus rapide expansion aux Etats-Unis. Ce rapport dénonce également l’impact de la location de courte durée sur certains quartiers qui font l’objet de spéculations et de désertification de ses habitants.

Pour rappel, l’AHLA est une association regroupant un large panel de professionnels de l’hôtellerie, un secteur représentant près de 8 millions d’emplois aux Etats-Unis. Elle regroupe des propriétaires d’hôtels, chaînes, REITs, franchises, sociétés gestionnaires, Bed & Breakfast, associations hôtelières et des fournisseurs hôteliers.

D’après Hospitality On

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page