Humeurs

Des Boeing à  Henchir Lihoudya ?

Des Boeing à  Henchir Lihoudya ?

On a beaucoup parlé ces derniers temps de la revente des vieux appareils d’Iraqi Airways, « réfugiés » depuis la première Golfe sur certains aéroports du sud tunisien. L’issue heureuse trouvée à  ce problème ferrailleux est à  applaudir des deux mains car l’Etat tunisien a récupéré son dû.

Maintenant, et s’agissant d’appareils inutilisables qui ne pourront plus revoler (des 727 et des 747 de chez Boeing), on se demande comment les liquidateurs irakiens vont faire pour ramasser ce qui s’apparente à  de véritables tas de ferraille entassée sur les aéroports de Remada et de Tozeur.

Les Facebookers n’ont pas été longs à  trouver la solution : les revendre en pièces et piécettes détachées au marché Sidi Abdessalem, à  Sidi Bou Mendil ou, mieux encore, à  Henchir Lihoudya.

Quoique pas très loin de ce dernier, dans un parc dit environnemental, traîne aussi la carcasse d’un vieux 727 de Tunisair recyclé. Comme quoi, l’adage « faire du neuf avec du vieux » est, on ne peut plus approprié.

 LBS

ARTICLES ASSOCIÉS

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.