Coup dur pour le secteur des croisières en Méditerranée Reviewed by Momizat on . Le naufrage du paquebot Costa Concordia devant l'île du Giglio, dans l'ouest de l'Italie, dans la nuit du 13 au 14 janvier 2012, est un coup terrible pour l'ima Le naufrage du paquebot Costa Concordia devant l'île du Giglio, dans l'ouest de l'Italie, dans la nuit du 13 au 14 janvier 2012, est un coup terrible pour l'ima Rating:
Accueil » Actu d'ailleurs » Coup dur pour le secteur des croisières en Méditerranée

Coup dur pour le secteur des croisières en Méditerranée

Le naufrage du paquebot Costa Concordia devant l’île du Giglio, dans l’ouest de l’Italie, dans la nuit du 13 au 14 janvier 2012, est un coup terrible pour l’image du secteur des croisières en général et en Méditerranée en particulier. Cet accident, certes rarissime mais tellement impressionnant, a dû glacer tous les candidats aux croisières durant les prochains mois en Europe.

Par son envergure (bateau quasiment coulé), l’accident a bien évidemment fait la une des médias du continent et d’ailleurs. La présence de passagers de multiples nationalités (989 Italiens, 569 Allemands, 462 Français, 177 Espagnols, 126 Américains) a ajouté encore à  l’étendue médiatique. Il semblerait que l’impact ait été énorme et l’accident qualifié de « semblable au naufrage du Titanic » par certains rescapés, bien que le bilan demeure –heureusement- bien moins dramatique. Les conditions d’évacuation du bateau calamiteuses au moment de la catastrophe risquent également d’alimenter la polémique.

Le secteur des croisières risque donc de subir les conséquences de cet accident d’autant plus qu’il s’agirait d’une erreur de navigation somme toute banale mais gravissime car venant de l’un des principaux croisiéristes au monde (Costa) sur l’un des plus grands paquebots actuellement en exploitation (3000 passagers et un millier de membres d’équipage à  bord).

Le Costa Concordia est venu à  maintes reprises par le passé à  la Goulette avant que l’armateur ne décide de retirer la Tunisie de ses escales pour cause d’insécurité. L’impact pourrait être important sur les autres compagnies également et notamment pour les plus petites. Reste à  savoir ce que Costa à  prévu dans son plan de communication de crise pour redresser la situation. Mais pour longtemps, il est à  craindre que les croisières soient en chute libre en Méditerranée. Une période de vaches maigres est à  craindre en attendant que la confiance revienne.

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page