Humeurs

Circulez, y a plus rien à  voir

Circulez, y a plus rien à  voir

Le ministère du Tourisme voulait faire bonne figure en invitant des ambassadeurs de pays étrangers accrédités en Tunisie pour leur démontrer que les régions de Tozeur et Kébili étaient sûres et qu’il n’y avait plus lieu de maintenir des restrictions de voyages sur la zone.

Finalement, comme chacun l’a su, le convoi a essuyé des jets de pierre à  Souk Lahad semant un début de panique.

L’administration du Tourisme voulait rassurer les diplomates, c’est finalement tout le contraire qui s’est produit. Elle leur a apporté la preuve qu’en Tunisie, il demeure encore des poches d’insécurité.

Ne nous voilons pas la face et cessons les méthodes benalistes ! Non, le pays n’est pas sécurisé et n’importe quel Tunisien vous le dira. A force de vouloir relancer le tourisme à  tout prix, on ose prendre des risques. Faut-il attendre qu’un drame arrive et que, par exemple, des touristes se fassent attaquer pour se résoudre à  cesser la langue de bois ?

Justement, à  propos de dispositions, comment se fait-il que l’opération du week-end a connu un tel dérapage sécuritaire ? Pourquoi les mesures nécessaires de sécurité et de communication auprès des populations n’ont-elles pas été prises au préalable par les ministères concernés : Tourisme, Intérieur et Défense ?

C’est la preuve que la chose a été traitée avec légèreté. Elle confirme que les ministres très provisoires du gouvernement de transition ne sont pas en mesure d’assumer la situation.

Ce qui s’est passé est tout simplement une honte. Il ne reste plus qu’à  nos touristes d’être confinés dans les hôtels. Ailleurs, il n’y a plus rien à  voir. Circulez.

JBL
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

About the author

Relative Posts

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.