Chamailleries tuniso-tunisiennes au départ de Tunis-Carthage Reviewed by Momizat on . Pendant que les compagnies aériennes tunisiennes Tunisair et Syphax Airlines se chamaillent à  propos notamment de la desserte de l'axe Tunis-Paris, Tunis-Casa Pendant que les compagnies aériennes tunisiennes Tunisair et Syphax Airlines se chamaillent à  propos notamment de la desserte de l'axe Tunis-Paris, Tunis-Casa Rating:
Accueil » Fil aérien » Chamailleries tuniso-tunisiennes au départ de Tunis-Carthage

Chamailleries tuniso-tunisiennes au départ de Tunis-Carthage

Pendant que les compagnies aériennes tunisiennes Tunisair et Syphax Airlines se chamaillent à  propos notamment de la desserte de l’axe Tunis-Paris, Tunis-Casa et Tunis-Istanbul au départ de Tunis-Carthage, la compagnie franco-néerlandaise Transavia a annoncé le démarrage de la desserte de l’axe Paris-Tunis en vols réguliers toute l’année à  compter du 26 juin 2012. La low cost assurera un vol quotidien au départ de l’aéroport d’Orly et annonce des tarifs d’appel de 115 euros l’aller simple. Air France, de son côté, a déjà  injecté une quatrième fréquence hebdomadaire sur la ligne Paris-CDG-Tunis depuis le 25 mars dernier. Quant à  Air Arabia, son retour, bien que non confirmé, pourrait bientôt se concrétiser sur la ligne Casa-Tunis.

La position de Tunisair

Tout est parti d’une déclaration du commandant de Tunisair, Karim Elloumi, représentant du syndicat des pilotes de la compagnie publique, sur les ondes de la radio Express FM. Ce dernier a en effet jugé que Syphax Airlines était persona non grata sur l’aéroport Tunis-Carthage car elle entrait directement en concurrence avec Tunisair grâce à  des coûts d’exploitation moindres, ce qui constituait une menace pour sa survie. C’est ensuite autour de Soulefa Mkaddem, directrice centrale de la Communication chez Tunisair, d’expliquer au site Businessnews que le contrat liant la compagnie Syphax Airlines à  Tunisair Handling (filiale de Tunisair) ne donne droit à  Syphax Airlines à  l’assistance aéroportuaire qu’à  l’aéroport de Sfax-Thyna.

Volte-face de Syphax

Du côté de Syphax, et à  10 jours du démarrage de ses activités, la réponse n’a pas tardé à  arriver : « il est stipulé clairement dans le contrat liant les deux parties que Tunisair Handling assiste Syphax Airlines dans tous les aéroports tunisiens y compris Tunis-Carthage (sauf celui d’Enfidha), et ceci pour tout vol au départ ou à  destination de ces aéroports.
Dans un communiqué, la compagnie privée n’en démord pas : « ce revirement de situation de la compagnie nationale, ainsi que les « recommandations » à  valeur de menaces à  peine cachées, du syndicat de Tunisair pour que la compagnie Syphax Airlines n’opère pas de vols à  partir de l’aéroport de Tunis-Carthage, ne fait que donner une image négative du transport aérien en Tunisie et ne va sûrement pas résoudre les problèmes de Tunisair comme l’entend dire M. Elloumi ».
Le PDG de la compagnie Syphax Airlines, Mohamed Frikha, dans une interview à  un hebdomadaire arabophone cette semaine, a presque dû justifier la provenance des fonds utilisés pour l’acquisition de ses deux appareils. « Je ne suis pas Belhassen Trabelsi » s’est-il exclamé, en référence au beau-frère du président déchu qui s’était octroyé tous les droits de trafic pour sa compagnie Karthago Airlines entre les années 2002 et 2010.

Tunisair Handling apporte de l’eau au moulin

Et pour conclure provisoirement ce feuilleton des nouveaux frères ennemis, la société Tunisair Handling a confirmé dans un communiqué rendu public aujourd’hui qu’elle avait « effectivement négocié un contrat d’assistance (type IATA) avec la compagnie Syphax Airlines qui prévoit -comme tout contrat standard- l’assistance au niveau de tous les aéroports nationaux (excepté l’aéroport d’Enfidha dont l’assistance aéroportuaire est assurée par la société TAV Tunisie). Cependant, précise le communiqué, il est à  noter que les négociations des offres commerciale et financière avec Syphax se sont basées sur un programme commercial ne comportant que des vols opérés depuis l’aéroport de Sfax. D’ailleurs, le matériel de servitude a été transféré de l’aéroport de Tunis-Carthage, et la procédure de recrutement du personnel, pour répondre aux nouveaux besoins de l’aéroport de Sfax, a été entamée depuis le jour de signature du dit contrat.

Toujours dans sa réponse, la filiale de Tunisair explique : « au sujet de l’aéroport de Tunis-Carthage, il est important de signaler qu’il est classé « Aéroport Catégorie 2 », ce qui signifie que l’accord d’opérer depuis cet aéroport est soumis à  l’accord préalable des autorités aéroportuaires pour l’octroi du créneau horaire. A la date d’aujourd’hui, aucune demande d’opérer, depuis l’aéroport de Tunis-Carthage, n’a été formulée de la part de Syphax Airlines à  Tunisair Handling. De ce fait, les propos avancés par la compagnie Syphax Airlines au sujet de l’opposition de Tunisair Handling pour qu’elle opère depuis l’aéroport de Tunis-Carthage ne sont pas fondées. Tunisair Handling précise que l’extension du périmètre d’assistance pour inclure entre autres l’aéroport de Tunis-Carthage devra faire l’objet d’un nouvel accord portant sur un avenant au contrat commercial initial comme c’est le cas pour tous les clients ».

N.B.S

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page