Ces petits manèges bancaires à l’aéroport Tunis-Carthage Reviewed by Momizat on . C’est un triste spectacle qui n’est pas nouveau et qui ne semble pas être sur la voie de l’amélioration : à n’importe quelle heure de la journée, à l’aéroport T C’est un triste spectacle qui n’est pas nouveau et qui ne semble pas être sur la voie de l’amélioration : à n’importe quelle heure de la journée, à l’aéroport T Rating: 0
Accueil » Fil conso » Ces petits manèges bancaires à l’aéroport Tunis-Carthage

Ces petits manèges bancaires à l’aéroport Tunis-Carthage

C’est un triste spectacle qui n’est pas nouveau et qui ne semble pas être sur la voie de l’amélioration : à n’importe quelle heure de la journée, à l’aéroport Tunis-Carthage, le nombre de guichets de banques fermés est plus nombreux que ceux qui sont ouverts. Le comble, c’est qu’il y a bien un employé derrière chaque comptoir, mais qui aura apposé un écriteau sur lequel il est griffonné à la main « fermé » même s’il n’est encore que 9h00 du matin.

Certes, il y a des heures de repos légitime pour ceux qui travaillent, mais allez voir de plus près, vous constaterez qu’il y a de toute évidence des abus et de l’excès de zèle. Mais ce qui est le plus consternant, c’est le comportement des préposés à ces guichets qui sont particulièrement agressifs à l’égard des passagers, pour ne pas dire carrément hargneux.

Cette situation entraîne un spectacle affligeant, tant au niveau des guichets à l’arrivée (au rez de chaussée) qu’à celui des départs au 1e étage. Les queues sont longues et les clients souvent dépités par si peu de considération. A l’arrivée, les voyageurs ayant besoin de dinars pour sortir hors de l’aéroport sont obligés de prendre leur mal en patience. Bel accueil pour ceux qui rapportent des devises au pays qui en a tellement besoin.

Au départ, et notamment durant les flux matinaux, les Tunisiens qui changent de l’argent, qui cherchent des timbres ou même des non résidents mal informés de l’obligation du « timbre de solidarité » ont également intérêt à s’y prendre suffisamment tôt pour ne pas rater leur vol.

Face à ces spectacles quotidiens qui s’offrent au vu et au su de tout le monde, il y a lieu tout d’abord de se demander s’il y a une moindre autorité qui contrôle ces banques.  Sinon, comment imaginer que leurs directions générales acceptent de tels agissements et de tels comportements.

Par ailleurs, l’organisation des pauses, des ouvertures et des fermetures des guichets ne répond à aucune logique. Est-il normal qu’aux heures de pointes par exemple, seuls 2 ou 3 guichets soient ouverts tandis que la dizaine d’autres est fermée ?

Sur un autre plan, si l’on comprend que les banques ne peuvent disposer de toutes les monnaies convertibles, on s’étonnera toutefois de s’entendre dire que certaines ne sont pas en mesure de fournir des euros ou des dollars US. Et le comble, pas de timbres de voyages !!

Nous ne pouvons par ailleurs passer outre les pratiques de copinages  avec ces employés de l’aéroport qui, flanqués de leur badge, passent directement le nez derrière la porte avec un dossier à la main pour privilégier un parent ou une connaissance qui s’apprête à partir en voyage pendant que le petit peuple fait la queue.

Il n’y a pas à dire, un rappel à l’ordre et une révision des procédures s’avère fondamental car ce qui se passe à l’aéroport Tunis-Carthage est tout simplement une honte pour la qualité des services bancaires et se répercute sur la crédibilité du secteur tout entier.

C’est certainement à la BCT et à l’APTBEF de mettre fin à ces petits manèges qui relèvent plus d’un cirque que d’un secteur supposé être intransigeant avec la fiabilité.

Hédi HAMDI

Commentaire

comments

Commentaires (4)

  • Anonyme

    tout ces gens doivent etre licenciés pour faute grave. Sans percevoir un centime.et c ‘est valable pour tous Tunisair,PTT,Mairies, Ministères .toute la société est gangrenée par ce comportement. Pauvres nous sommes

    Répondre
  • Anonyme

    l’éthique du journalisme ou du citoyens avertis et toute personne qui veut critiquer ou dénoncer un certains comportement sociale ou professionnel est de s’informer au plus prêt sur les causes et les défaillances et s’introduire dans le milieu et de prendre connaissance des lois et des réglementations et de poser questions avant de s’attaquer a qui que ça soit, en prenant une photo par son portable et lui coller un texte .

    Certes vous avez bien fait d’évoquer ce grand et grave problème qui est la situation des box de change a l’aéroport Tunis Carthage , et c’est au noms de ces proposés de change que je vous répond :

    Concernant l’ouverture et la fermeture : que vous avez juger lors d’un de vos passages qui ne peuvent en aucuns cas vous donner la capacité de juger , les box de change assurent une permanence de change 24/24 en liaison et en complément au services tout les autres agences bancaires sur le territoire tunisien ….. organiser selon a planning établie par l’OACA a tour de rôle par quinzaine pour permanences de nuit donc vous ne trouverais que 3 box de 20 h a 6 h du matin , pour les permanences de jours c’est de 6 h a 20 h . Le nombre des box est de 22 diviser entres les deux étages alors que le nombre quotidien des passagers est la moyenne de 3000 en basse saison et de 6000 en haute saison , alors veuillez nous donner votre solutions et vos proposition pour a gérer ce nombre ……

    Concernant les fermetures au milieu de la journée ou vous avez évoquer cela avec moqueries accusant les banquiers de manque de professionnalisme en citant 9 h de matin qui est l’heure ou vous êtes passer un jours ….. des agents papotants en fermants les guichets , et biens monsieur se sont les agents de la collecte des fonds ( inter-bank-services ) qui arrivent quotidiennement entre 8 h et 10 h pour les alimentations en devises et les décaissements en dinars , donc c’est une opération qui nécessite la fermeture du guichet . Pour les fermeture entre 11.30 et 13 h qui destinées a la passation entre les caissiers qui nécessite le comptage de tout les fonds et la présence des deux caissier et du responsable de l’unité que vous avez critiquer et la clôture de la journée comptable ( a combien estimez vous le temps nécessaire pour le comptage et la passation d’un fond de caisse ou le minimum est de 300 mille dinars entre devises et dinars et timbres ) l’horaire de cette fermeture a était établie par l’OACA et les responsables de ses unités selon une rotation par palier de 4 banques sachant que la première vacation a débute a 6 h du matin et finis a 13 h . Outre que ces guichets sont soumis périodiquement a des inspections , des contrôles en provenance de leurs directions au siège qui nécessite aussi la fermeture et la présence de plus d’une personne a l’intérieur du guichets ….

    Notez bien aussi que selon la procédure de toutes les banques que les proposés des guichets assurent et effectuent eux même et parallèlement aux opérations de guichets d’ autres tâches de bac offices citées plus hauts …..en vous rappelant toujours que l’existence de ces box de permanences est complémentaires aux services déjà existants dans tout le réseau bancaire et que c’est un choix et non une obligations d’ailleurs certaines banques ne sont pas représenter a l’aéroport alors que d’autre ne possède qu’un seul guichet

    Concernant les timbres de voyage et le fameux timbre de solidarité ( que rien que son nom provoque la colères et la moqueries de tout les touristes et les pleurs de d’autres qui se retrouve interdits de partir, pour ne pas dire séquestrés dans notre pays car il n’ont pas d’argent pour payer le timbre une scène catastrophique quand vous voyez un étranger vendre sa montre ou son portable, ou rater son avion et que nous sommes les seuls a faire face et devons assurer sa vente ( destiner selon vos statistiques a 8 millions de touristes par ans ) et expliquer sa procédure et la cause de son émission suite l’absence total de l’information de la part des organismes concerner émetteurs qui sont le ministère des finances et du tourisme ,et que vous même Mr l’auteur de cette article membre ou responsable d’une agence de voyage vous êtes tenue de le commercialiser et de le vendre dans vos agences et d’informer vous clients. ( voir la note du ministère des finances ci-jointe )
    Que ce timbre devrait être acquis a l’arrivée etvnon au départ et que les agences de voyage les hôtels les recettes des dépenses , postes frontierś, les services de la douanes , et en deniers lieu les banques et les débits de tabac sont tenues de le mettre a la dispositions des touristes et quand on dit les banques ( c’est les 2000 agences du pays toutes banques confondues ) , c’est pas uniquement les box de l’aéroport …….
    Savez vous qu’à l’aéroport Tunis Carthage existe une caisse de la douane qui est alimenter par les toute sorte de timbres-poste la vente public mais qui inaccessible au public vue qu’elle se trouve sous douane , a laquelle on a recoure en quand de manque ou pendant les weekend …..

    vérifier si l’un de ses organismes citées sont entrain de les commercialiser ou même d’informer les touristes car les guichets de change son la dernière étape de vente

    Donnez nous alors votre solution comment 22 guichets peuvent servir 2000 passagers en timbres de solidarité et voyage par jours en plus de opérations de change ..

    En ce qui concerne la disponibilité des devises, dont vous contestez le manque et l’absence d’autres, nous vous le confirmons d’une autres façons que nous ne pouvons plus satisfaire la croissance des demande mais reste que vous aurez dus vous informer de la cause auprès de ces proposés de guichets ,car nos chiffres se sont multiplier par 5 ce qui fait que nos responsables sont plus que satisfaits et cela depuis la révolution car suite a des instructions prises par toutes les banques auprès de leurs agences et pour des mesures de sécurités la disponibilité des devise est soumise a une demande préalable 24 h a l’avance ,que la majorité des tunisiens refusent de le faire préférant aller a l’aéroport puisque ce derniers offres une accessibilité assez facile et que c’est le seul endroit ou les devises sont disponibles du fait que l’achat se fait a l’arrivée et qu’il sont orienter et conseiller par les agences sur le territoire de passer par l’aéroport , on c’est retrouver devant un flux considérable des demandeurs de devises de tout le territoire et le manque de devise vue que a un certain moment le nombre de touristes a diminuer . Les 22.guichets que vous avez trouver désagréables servent et disposent les devises non seulement au passagers des vols aériens mais aussi ceux partant par voix terrestre ( Libye , Algérie ) et aussi les passagers par voix maritime puisque aucune banque n’est représenter au port de la goulette , sauf dans la zone douanière . Et cela est de même pour les timbres , ainsi que ceux allant déposer une demande de visa et optent de passer par l’aéroport pour le change une demi heure avant le rendez vous laissant le voiture en deuxième positions ……. Ou préfère passer entre midi deux ou le weekend alors que cet horaire est le plus charger par les départs . Monsieur les files que vous voyez 40 ./.d’entres eux leurs vols n’est pas encore réservés ….. C’est des acheteurs de devises n’ont encore considérés comme des passagers …

    Nous sommes confronter quotidiennement a la colère des touristes ayant séjourner dans les hôtels et effectuer des opérations de change sans qu’ils ne leur soit délivrer les reçus et adresser a l’aéroport pour rétrocéder leurs reliquats de dinars alors que la réglementation exige le reçus … Que voulez vous que ça se passe entre le caissier et le touriste qui se voit dans l’impossibilité de récupérer son argent en devise …… Sans citer les résidents a l’étranger et les libyens qui vendent leur devises au noir et veulent a leur départ récupérer des devise sans déclarations ni reçus ….
    Finalement et c’est pas finis , les banquiers qui se trouvent a l’aéroport c’est vrais qu’il sont livrés non pas a eux même mais a leurs sort tout a fait le contraire de ce que vous avez constater , ils subissent un stress permanent entre la responsabilités des fonds qu’ils gèrent et la satisfactions des passagers et l’application de la réglementation de change …..

    On aurez aimer que les responsables de tout les organismes venir nous poser des questions et coopérer pour trouver les solutions certes il y’a eu des réunions mais on nous a jamais fait participer ….

    nous vous invitons a venir assister a une vacation de l’autre côté du guichets et ensuite nous vous donnerons le droit de juger …..

    Répondre
    • admin

      Commentaire de la rédaction: merci à notre commentateur pour la réaction plus longue que l’article en lui-même. Dommage que le message soit anonyme pour vous qui parlez « d’éthique ». Sinon, vous ne faites que confirmer ce que nous avons avancé en trouvant des justificatifs à tous les points évoqués.

      Répondre
    • Alexandre BLONDEAU

      En réponse au courageux anonyme, rien que la dernière phrase est édifiante , il conclut par : »nous vous DONNONS (????!!!???) le droit de juger. »

      Rien que cette formulation, un droit de critique qu’ils nous accorderaient (ou pas) en fonction de leur bon vouloir démontre qu’ils ne sont absolument pas au service du client.

      Les justifications apportées à un service défaillant et de mauvaise qualité montrent que non seulement ils ne comptent pas apporter d’améliorations mais pire … qu’ils n’ont pas conscience que le service est défaillant !!!!

      1) Pour l’afflux de clients envoyés par les banques où il faut 24 h entre le moment de la demande et la distribution de devises, vous n’avez qu’à soumettre la distribution de devises à la présentation d’un billet au départ pour le jour-même.
      Par ailleurs je suis surpris que des devises puissent être distribuées sans présentation du reçu.

      2) Sur le caractère ridicule du timbre « de solidarité » dont il vaudrait mieux qu’il soit payé à l’arrivée et pas au départ pour éviter la sensation de séquestration ==> Mille fois d’accord.

      3) l’explication sur les vacations, contrôles, etc… ne convaincra personne je pense.

      Répondre

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page