Ben Amara-Gharbi : la paire qui va piloter la nouvelle compagnie aérienne Jasmin Airways Reviewed by Momizat on . Le premier est le président de la nouvelle compagnie aérienne privée tunisienne Jasmin Airways : Ali Ben Amara (à g.) est à la tête d’une école de formation aux Le premier est le président de la nouvelle compagnie aérienne privée tunisienne Jasmin Airways : Ali Ben Amara (à g.) est à la tête d’une école de formation aux Rating: 0
Accueil » Fil aérien » Ben Amara-Gharbi : la paire qui va piloter la nouvelle compagnie aérienne Jasmin Airways

Ben Amara-Gharbi : la paire qui va piloter la nouvelle compagnie aérienne Jasmin Airways

Le premier est le président de la nouvelle compagnie aérienne privée tunisienne Jasmin Airways : Ali Ben Amara (à g.) est à la tête d’une école de formation aux métiers de l’aéronautique basée à El Manar 2 et à la Charguia. Dentiste de formation, il est également pilote de ligne. Le second s’appelle Mehdi Gharbi (à dr.), il sera le directeur général de la compagnie. Gharbi n’est pas un inconnu du secteur du transport aérien puisqu’il a occupé, pendant plusieurs années, la direction générale d’une autre compagnie aérienne privée tunisienne, Karthago Airlines.

Jasmin Airways a reçu son accord de principe de la part des autorités de tutelle. C’est ce qu’a confirmé Ali Ben Amara à Destination Tunisie dans un entretien exclusif. De fait, la compagnie pourrait voler dès le mois de mars 2015 selon ses promoteurs. Il reste juste à trouver les deux avions recherchés, des Airbus A320, qui seront loués en dry lease, pour permettre à la compagnie d’exploiter ses premiers vols. Jasmin Airways sera basée à l’aéroport d’Enfidha et fera exclusivement du charter.

« Avec le gouvernement qui a succédé à Béji Caied Essebsi, le dossier a stagné » explique Ali Ben Amara pour justifier du retard pris dans le démarrage des activités de cette compagnie née pourtant sur le papier en 2011. « Nous avons cependant préféré que la situation se calme avant de débuter ».

Mais dans une conjoncture maussade pour le tourisme, la question est aujourd’hui de savoir s’il y a encore de place pour une compagnie aérienne tunisienne supplémentaire. Réponse de Ben Amara : « il y a même de la place pour plusieurs autres compagnies. On nous pénalise, nous, jeunes compagnies, pour préserver toujours le monopole de Tunisair ; regardez maintenant les problèmes qu’elle a et elle ne veut pas changer d’attitude ».

Dans son business plan, la compagnie ambitionne de consolider sa flotte par deux nouveaux appareils chaque année. « La deuxième année, il s’agira d’avions en propriété » prévoit déjà Ben Amara. « Même si nous ne voyons pas le bout du tunnel concernant la situation touristique, le secteur l’été passé a explosé en Tunisie. Que les Européens le veulent ou pas, c’est la seule destination où les T.O peuvent y trouver leur compte sur le plan pécuniaire ».

En définitive, Ali Ben Amara définit Jasmin Airways comme une start up dans le domaine de l’aérien avec, dans son tour de table,  également un hôtelier en la personne de Raouf Laâmouri, vice-président de la chaîne Hasdrubal.
                                                                                                                                                                                                                                       

Hédi HAMDI

Lire aussi :
Jasmin Airways, compagnie aérienne tunisienne virtuelle

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page