Ahmed Smaoui s’exprime sur la relance après la révolution Reviewed by Momizat on . Expert en tourisme et doyen du secteur en Tunisie, Ahmed Smaoui fait sans aucun doute partie de cette génération qui jouit d'une très longue expérience dans le Expert en tourisme et doyen du secteur en Tunisie, Ahmed Smaoui fait sans aucun doute partie de cette génération qui jouit d'une très longue expérience dans le Rating:
Accueil » Interviews » Ahmed Smaoui s’exprime sur la relance après la révolution

Ahmed Smaoui s’exprime sur la relance après la révolution

Expert en tourisme et doyen du secteur en Tunisie, Ahmed Smaoui fait sans aucun doute partie de cette génération qui jouit d’une très longue expérience dans le domaine du tourisme et du transport aérien. La crise que traverse actuellement le pays n’est certainement pas une première pour lui mais elle est différente en tous points des précédentes. Il formule donc son point de vue sur les mesures à  mettre en place pour la relance du secteur dans l’immédiat.

« Je souhaite de tout mon cœur que la sécurité revienne au plus vite et que nous puissions avoir le calme dans le pays pour pouvoir réfléchir à  une stratégie de relance du secteur touristique. Mais le préalable à  cette stratégie, c’est que tout redevienne normal.

Grâce à  la révolution, la Tunisie a eu la plus grande couverture médiatique de son histoire. Jamais nous n’avons eu autant de télévisions et de unes de journaux et cela avec une image extrêmement positive : une image de la révolution de la jeunesse, une révolution pacifique et civilisée. De plus, aucun hôtel ni aucun touriste n’a été touché, ce qui est extrêmement positif.

Nouvel adjectif qualificatif

Cette révolution a suscité une nouvelle image à  notre pays qui s’enrichit aujourd’hui d’un nouveau qualificatif qui est fondamental, qui a été un frein ces dernières années à  notre développement : c’est l’adjectif démocratique, qui est une valeur universelle qui suscite beaucoup d’intérêt chez nos clients. La Tunisie rejoint ainsi le rang des pays développés du point de vue mental et politique.

Dans notre stratégie de relance du secteur touristique, je crois que l’on doit redonner l’envie de connaître la nouvelle Tunisie avec sa nouvelle donne démocratique. Ce n’est plus seulement pour nos belles plages que les gens vont continuer de venir (elles sont d’ailleurs éternelles) mais c’est aussi pour rencontrer des Tunisiens libres, sur une terre de liberté.

Comment faire pour capitaliser ces éléments ? Je crois que le plus important, c’est de susciter la demande et l’envie de visiter la Tunisie nouvelle. Donc, toutes les actions grand-public sont les bienvenues.

Faire appel à  la TV

Je considère que la campagne de relance est l’acte fondateur du nouveau tourisme tunisien à  partir duquel on doit partir pour bâtir une nouvelle image et provoquer une nouvelle demande. Celle-ci ne peut toutefois pas être suscitée par les tour-opérateurs, mais par un média grand-public qui est la télévision. De toutes les destinations de la Méditerranée, nous sommes absents des télévisions grand-public (je ne parle pas des chaînes spécialisées). Son financement est cher et nous devrons trouver des financements car il ne s’agit pas de dire ce qu’il faut faire, il faut savoir si nous avons les moyens de le faire.

Je crois que tout soutien au réseau commercial doit être à  la mesure des performances, c’est-à -dire des résultats escomptés. Il est important que les compagnies aériennes reprennent confiance et que les vols reprennent. Tout argent investi devra être justifié.

La stratégie de relance passe par une meilleure programmation de l’aérien qu’i l faut peut-être soutenir.

Je trouve que ce qu’a fait Tunisair est déjà  très important mais il ne faut pas limiter le soutien à  la seule compagnie nationale mais l’étendre à  tous les opérateurs aériens étrangers qui veulent programmer la Tunisie, mais je privilégie le soutien uniquement à  l’aérien.

Relations publiques

Ensuite, il faudra attirer des VIP, provoquer des témoignages, faire parler la Tunisie par des gens crédibles. Ce ne sont pas les messages publicitaires qui sont crédibles, ce n’est pas nous qui sommes crédibles sur le marché, mais il y a des leaders d’opinion qui le sont. Il faut les repérer sur tous nos marchés et je suis sûr que dans le nouveau contexte politique, ils sont encore plus enthousiastes pour parler de la Tunisie, mais c’est à  nous d’aller les chercher.

Donc pas trop de publicité directe, pas trop de saupoudrage sur tous les marchés, pas trop d’effritements de l’offre mais quelques actions fortes qui sont autant de signaux forts pour tous les marchés. »

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page