Affaire Syphax-Tunisair : beaucoup de bruit pour rien Reviewed by Momizat on . Un coup d'épée dans l'eau. Voilà  comment l'on pourrait qualifier l'affaire qui a secoué le monde du transport aérien en Tunisie la semaine écoulée. La compagni Un coup d'épée dans l'eau. Voilà  comment l'on pourrait qualifier l'affaire qui a secoué le monde du transport aérien en Tunisie la semaine écoulée. La compagni Rating: 0
Accueil » Fil aérien » Affaire Syphax-Tunisair : beaucoup de bruit pour rien

Affaire Syphax-Tunisair : beaucoup de bruit pour rien

Un coup d’épée dans l’eau. Voilà  comment l’on pourrait qualifier l’affaire qui a secoué le monde du transport aérien en Tunisie la semaine écoulée. La compagnie aérienne privée Syphax Airlines a finalement été autorisée à  opérer au départ de tous les aéroports tunisiens, y compris celui de Tunis-Carthage. Une réunion s’est tenue le 21 avril sous l’égide du ministre du Transport, Abdelkarim Harouni (au centre sur la photo) et les PDG de Tunisair [Rebah Jerad], Syphax Airlines [Mohamed Frikha] et de l’OACA [Kamel Farhani] (à  droite sur la photo), en présence de hauts responsables du ministère du Transport et de la compagnie publique (à  gauche, on reconnait Hamadi Thamri, PDG sortant de Tunisair et actuellement conseiller auprès du ministre du Transport, Chiheb Ben Ahmed, DGA de Tunisair, le DG de l’Aviation civile, etc.).

Plus encore, il a été décidé de passer des accords commerciaux interline entre les deux compagnies leur permettant de reconnaître et de commercialiser mutuellement leurs billets d’avion. Il a même été demandé à  Syphax d’«approfondir l’étude de l’exploitation de l’aéroport Tunis-Carthage dans le cadre de la complémentarité avec Tunisair en vue d’éviter toute concurrence pouvant porter atteinte à  la flotte aérienne nationale» notamment en prévision de l’ouverture du ciel aux compagnies étrangères.

Cependant dans cette affaire, qui aura fait couler énormément d’encre et de salive, les syndicats de Tunisair n’ont pas dit leur dernier mot : vont-ils se soumettre à  la décision ministérielle ou la contester ? L’avenir proche nous le dira puisque le premier vol de la compagnie privée est prévu le 29 avril. En attendant, c’est l’image du transport aérien en Tunisie qui a été ternie étant donné que la guéguerre que se sont menées Tunisair et Syphax a été relatée par de nombreux médias et agences de presse étrangers.

Nabil B.S.

Lire sur le même sujet :

Chamailleries tuniso-tunisiennes au départ de Tunis-Carthage

Affaire Tunisair-Syphax : la polémique de trop

Commentaire

comments

Laisser un commentaire

Destination Tunisie © 2016 Tous droits réservés - Website Designed & Developed by Wikloo Web Agency

Retour en haut de la page